Le marketing ethnique, l’art de la segmentation

Quelle définition donne-t-on de la notion du marketing ethnique sur internet ?

« Déclinaison du marketing qui tend à considérer les différentes ethnies présentes au sein d’une même population, comme une cible spécifique. Lorsqu’elles représentent des sous-ensembles homogènes suffisamment importants pour donner lieu à une segmentation du marché, elles justifient une modification/adaptation des caractéristiques du produit, de sa distribution et/ou de sa communication. » (www.definitions-marketing.com/definition/marketing-ethnique/)

« Le marketing ethnique consiste à segmenter le marché en s’appuyant sur l’homogénéité d’une souche ethnique de consommateurs (…) et de leur proposer des produits adaptés à leurs caractéristiques physiques et culturelles. » B. Cova et O Badot.(https://fr.wikipedia.org/wiki/Marketing_ethnique)

 

Que disent les chiffres sur les populations issues de l’immigration ?

En France, les démographes appellent « immigrée » toute personne née à l’étranger. Ils excluent de la catégorie des immigrés les personnes nées à l’étranger de parents français, comme les enfants d’expatriés. Au 1er janvier 2014, la France comptait 65,8 millions d’habitants hors Mayotte : 58,2 millions nés en France et 7,6 millions nés à l’étranger.

Parmi ces 7,6 millions, 1,7 million sont nés avec la nationalité française, au moins un de leurs deux parents étant français, et 5,9 millions sont nés de nationalité étrangère et sont donc immigrés (8,9 % de la population résidant en France). Parmi les immigrés, 3,6 millions sont de nationalité étrangère et 2,3 millions, soit 39 % d’entre eux, ont acquis la nationalité française. Source : Combien y a-t-il d’immigrés en France ? Ined – Institut national d’études démographiques, mise à jour : 26/06/2017 / Populations française, étrangère et immigrée en France depuis 2006, Insee Focus No 38, paru le : 13/10/2015

Ces données ne prennent pas en compte les enfants nés en France avec les deux parents étrangers qui conservent beaucoup d’intérêt pour leurs racines car leurs actes économiques, les dépenses alimentaires notamment, s’orientent vers des produits de leur pays d’origine.  Ces enfants nés français choisissent de s’identifier symboliquement à des héritages ethniques, dont ils ne savent parfois presque rien, tant est devenue importante la recherche de racines.

 

Le marketing ethnique est donc devenu incontournable étant donné la proportion de populations étrangères implantées en France…

 

Mais plutôt que de parler de marketing ethnique, parlons de gestion des minorités qui partagent des choses en commun. Faut-il renoncer à s’adresser à des populations qui ont des besoins spécifiques… alors même que le propre du marketing est la recherche de critères de différenciation et la segmentation ?

En conclusion, dans un pays où il est tabou de parler de gestion des communautés, le marketing ethnique et communautaire sont de plus en plus utilisés par les marques car Il est devenu incontestable que les consommateurs ont une tendance de plus en plus marquée à rechercher et revendiquer leurs racines ou leur différence.

Pour certains, le marketing ethnique porte en lui les germes du communautarisme pour d’autres c’est un atout précieux pour répondre à une société pluriculturelle.

Et pour vous ?